La photo d'art et la photo d'illustration

Dernière mise à jour : 22 mai

Qu’est-ce qu’une photo d’art ?

La photographie d’art est définie par sa fiscalité et notamment par l’article Article 98 A de l’annexe 3 du Code Général des Impôts qui est très précis à ce sujet : « Photographies prises par l'artiste, tirées par lui ou sous son contrôle, signées et numérotées dans la limite de trente exemplaires, tous formats et supports confondus ». La photographie bénéficie alors d’une TVA à taux réduit de 10% et les entreprises peuvent bénéficier de défiscalisation lorsqu’elle acquiert ces œuvres. Mais cette référence fiscale peut-elle déterminer à elle seule ce qui est de l’art ou ce qui ne l’est pas, est-ce le seul moyen de définir la nature artistique d’une photographie ?



Pour ma part la photographie artistique comme toute œuvre d’art est une manière de montrer des choses avec un regard qui passe par une démarche et un style qui sera différent. L’auteur d’une œuvre d’art se doit d’interpréter la réalité afin de provoquer chez la personne qui la regarde des émotions pour lui faire ressentir des sensations qui l’inviteront à la réflexion. Il existe plusieurs sortes de photographies, prenant le temps d’explorer 2 d’entre-elles, la photographie d’illustration et la photo d’art.


La photographie d’illustration

La réalisation d’une photographie d’illustration découlera très certainement d’une commande, limitant de ce fait la démarche artistique à cause du cahier des charges qui sera imposé. Si vous travaillez pour un commanditaire dans le secteur du tourisme par exemple, vous devrez avoir de superbes conditions météorologiques qui se traduisent par un ciel bleu éclatant par exemple. En revanche, en photo d’art, vous recherchez plus, les brumes et les nuages.


Photo d'une jeune femme buvant de l'eau avec en arrière plan le lac du Bourget
Photographie réalisée pour l'Office de Tourisme d'Aix-les-Bains


Concernant la photo d'illustration, votre client demandera des mises en scène spécifique avec des personnages et des couleurs très réalistes. Ces obligations limiteront fortement la démarche artistique. Mais attention, la photographie d’illustration n’est pas pour autant simple à réaliser car elle devra respecter très scrupuleusement la technique. Une photo dédiée à l’impression dans un catalogue doit être absolument parfaite dès la prise de vue. Si jamais la photo a une mauvaise exposition, ce n’est pas en post-traitement que vous pourrez la récupérer. Les modifications réalisées sont à chaque foi destructrices de la qualité de l’image et l’exigence des photos de catalogue ne peuvent supporter les erreurs techniques.


photo d'illustration de tourisme montrant un hôtel à l'île Maurice avec une piscine au bord de la plage
Photo d'illustration de tourisme

La photographie artistique

La photo d’art quant à elle vous permettra de ne pas forcément suivre les obligations techniques de la photographie. Beaucoup de photographes utilisent des floues, de la saturation de couleurs volontairement marquées, des contre-jours éclatants et des zones d’ombres profondes. Le tout sera de doser et d’adapter ces effets qui devront s’inscrire dans la démarche photographique de son auteur s'il se conçoit comme tel. Toutefois, ces effets doivent être utilisés à bon escient et sans mauvais goût, mais surtout, ils devront avoir du sens.


Contrairement à la photo d’illustration, la photographie artistique découlera d’une démarche qui au départ n’a pas de limite et pas de carcan. La liberté est totale, mais il faudra pour autant que l’auteur ait une réelle réflexion de ce qu’il voudra faire transparaitre.


La photographie artistique n’est pas simplement une reproduction du réel mais une contre-image de la réalité. Comme le précise Jean-Marc Gaté dans Arrêt sur un art singulier. « L’image photographique, loin de nous renvoyer à une réalité déjà donnée, met en question la réalité et son spectacle. En ce sens, si la photo est un miroir, ce miroir réfléchit la fiction du réel et interroge la façon dont nous portons un regard sur toutes choses ». C'est dans cette optique que j'ai imaginé la série de photos sur le lac du Bourget.


Sur les bords du lac du Bourget, photo d'un banc les pieds dans l'eau lors d'un jour d'inondation
Photo du lac du Bourget en pose longue lors d'un jour d'inondation, photo réalisée sans modification

Prendre en compte les éléments naturels dans la prise de vue

Une autre différence, à mon sens est le fait de pouvoir rendre une photo extraordinaire par opposition à ordinaire. En effet, si vous donner le même matériel de création, toile, pinceau et peinture, ainsi que le même sujet, à 2 peintres différents, vous aurez 2 tableaux différents. En photographie, le défi est le même et l’utilisation d’éléments naturels qui se produisent très rarement et qui sont à chaque fois différents fera que votre photographie sera unique et ne pourra être pas être reproduite à l’identique même si vous donnez le même matériel et le même sujet à 2 photographes différents. Une œuvre d’art se doit donc d’être extraordinaire. C'est pourquoi, dans la galerie Intima Natura, j'ai travaillé avec les éléments naturels car je pense que l'utilisation de brumes et de brouillards, de neige ou de pluie rende la photo particulière Il ne faut pas simplement trouver le bon panorama et appuyer sur le bouton de déclenchement mais aller plus loin pour trouver le moment extraordinaire qui fera que votre photographie sera différente de celles qui aurait pu être réalisée par d'autres. La photo ci-dessus présentant le lac du Bourget lors d'un jour d'inondation en est un exemple. Un élément naturel qu'il fa ut absolument prendre en compte est la lumière, vous pouvez consulter l'article sur la lumière en contre-jour pour avoir plus d'information à ce sujet. ou en consultant l'article sur la photo de paysage, l'art d'attraper l'instant furtif !


La photo d'art, un engagement différent

La photographie d’illustration sera commandée et le photographe sera certain de la vendre or que la photographie artistique ne sera peut-être jamais vendue si elle ne trouve pas son public. La démarche et donc beaucoup plus incertaine. Cette photo sera qualifiée à fortiori d’illustration, si elle accompagne un texte, une représentation ou un message publicitaire. Par opposition, la photographie artistique se justifie à elle-même. C’est une œuvre à part entière et devient donc de fait artistique. On peut placer l’œuvre d’art dans un endroit, seule, et les gens de passage s’arrêterons et la regarderont. Pour quelle raison ? C’est là que réside la magie qui donne des frissons, la magie de l’art.


Une dernière différence entre ces 2 modes photographiques, la photographie d’illustration aura une durée de vie relativement brève, le temps de la campagne, alors que la photo d’art sera immortelle. L’inscription dans le temps d’une œuvre, quelle qu’elle soit sa nature a une grande importance et c'est une preuve de la qualité de l’œuvre produite.

28 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout