Photographier sous la pluie

Dernière mise à jour : 19 mai



Pourquoi faire une photo sous la pluie ?

Beaucoup de gens pensent que la photographie se fait par un beau ciel bleu et un soleil éclatant qui sera placé si possible dans notre dos pour éviter les contre-jours difficile à gérer. Rompez avec les idées reçues et essayez d’effectuer des photos par mauvais temps même si la lumière manque, vous pourrez être surpris du résultat. Effectuer une séance de prise de vues par mauvais temps ou même sous la pluie ne paraît pas forcément être une évidence lorsque l’on se lance dans la photographie. Au début, nous souhaitons faire de belles photos, bien exposées et donc avec une belle lumière. Nous rêvons de reproduire les photos de catalogues de tourisme qui sont toujours accompagnées d’un très beau ciel bleu et d’une lumière vive. Oui, mais les règles bien établies sont aussi faites pour que nous les transgressions.


La photo par mauvais temps peut offrir certains avantages à qui saura au mieux utiliser les conditions atmosphériques, en minimisant ses inconvénients et en optimisant ses avantages.



Comment faire une photo sous la pluie ?

Les inconvénients

La photo par mauvais temps va tout d’abord offrir comme inconvénients les conditions de réalisation des prises de vue qui seront dégradées mettant ainsi le matériel à rudes épreuves, voire en danger. Il faudra alors faire face à des situations que nous n’avons pas l’habitude de rencontrer. Une préparation minutieuse sera alors nécessaire pour faire face à ces aléas.


Les principales difficultés rencontrées lors de la prise de vue par temps de pluie sont les suivantes :

L’humidité

En effet, par mauvais temps en principe, l’air est humide et peut déposer de la buée sur l’objectif. Au pire, s’il pleut, il faudra faire attention à protéger son matériel qui est en grande partie composé d’éléments électroniques, de la pluie et de toute humidité qui risqueraient de l’endommager. Les boîtiers photo, à partir du milieu de gamme, sont maintenant fabriqués sous le label dit : tropicalisé. Cela veut dire qu’ils sont suffisamment étanches pour supporter des atmosphères chargées d’humidité, mais attention, cela reste de l’électronique et donc fortement sensible à l’humidité. Pour ma part j’ai dans mon sac une microfibre de grande taille afin de pouvoir essuyer l’objectif et l’appareil si nécessaire.

Par forte pluie, une bonne protection peut être le parapluie, lorsque je l’utilise, je me sers également de mon trépied afin de pouvoir poser l’appareil et tenir le parapluie. Il est difficile de tenir le parapluie et de photographier en même temps. Vous pouvez même le coincer sur votre épaule en le bloquant avec le sac à dos ce qui vous laissera plus libre de vos gestes.


Le manque de lumière ;

Ce sera également une des principales difficultés car lorsque la lumière se fait rare, il est difficile de trouver le bon réglage sans monter dans les ISO qui dégraderaient votre image ou en réduisant fortement la profondeur de champ. Si vous souhaitez comme moi conserver une bonne profondeur de champ pour les photos de paysage tout en ne montant pas trop haut en sensibilité, il vous faudra diminuer sensiblement la vitesse. Vous aurez donc tendance à favoriser le flou de bouger et vous devrez donc utiliser un trépied pour garder la plus grande latitude quant à vos réglages. Le manque de lumière peut se compenser mais il faut pour cela un bon trépied et l’image prise sur un trépied réduit de manière importante vos choix de cadrage puisque vous perdez en mobilité.


Les avantages

Des points de vue déserts

Tout d’abord, un des premiers avantages est de pouvoir réaliser des photos sans personne. Fini le temps d’attente pour qu’un touriste veuille bien vous dégager la scène que vous souhaitez prendre en photo. Lorsqu’il fait mauvais, les rues, pointes, places sont désertes, ce qui vous laisse le temps de procéder à vos réglages et au choix de l’angle de prise de vue comme vous le souhaitez.


Des lumières tamisées et des cieux contrastés

Un autre avantage d’effectuer des photos par mauvais temps est de pouvoir utiliser une lumière beaucoup moins dure. Parce que la lumière que vous capturerez sera tamisée par les nuages, cette lumière adoucie vous permettra de proposer des tableaux beaucoup plus créatifs. Le ciel, au lieu d’être uniforme, sera parsemé de nuages et en fonction de leur densité vous permettra d’avoir des nuances qui rajouteront de la profondeur à votre photo et des ambiances très particulières.


Photographiez quand vous le voulez

Autre avantage également, c’est de pouvoir réaliser des photos à n’importe quel moment de la journée sans être obligé de les réaliser très tôt le matin ou tard en soirée, surtout en été, lorsque le soleil se lève et se couche à point d’heure, vous pourrez éviter ainsi des lumières trop dures.



Utilisation du noir et blanc par mauvais temps

Par temps de pluie j’utilise très régulièrement le noir et blanc car les contrastes sont très marqués. Vous pouvez aussi profiter des zones humides qui favorisent les reflets comme la chaussée d’une route ou une place pavée. Les reflets apporteront des lumières claires par opposition au reste qui sera plus dans les tons foncés. Ceci vous permettra de décupler vos idées de réalisation.


Photographier sous la neige

Un autre élément intéressant est la neige qui peut être utilisée de différentes manières. En utilisant une vitesse lente vous pourrez-jouer avec le phénomène de flou des flocons qui tombent afin de montrer leurs mouvements. En revanche une vitesse rapide vous permettra de les figer. Vous pouvez aussi utiliser un flash pour amener de la lumière sur les flocons qui seront proches de votre objectif.



Photographier lors d’un orage

Par temps d’orage les conditions vont être extrêmes. Le point important à retenir est le fait que les orages sont très localisés et ne durent pas longtemps en principe. Il faut donc être patient et attendre le bon moment à l’abri pour sortir au moment opportun en ayant déjà en tête l’angle de prise de vue que vous souhaitez. Vous devrez pour être réactif régler au préalable votre appareil ce qui ne sera pas aisé car les variations de lumière sont très importantes par ces conditions.



Conclusion

En conclusion, concernant les inconvénients de réaliser des photos par mauvais temps, il vous faudra du matériel et une bonne organisation. Certes, vous perdrez de la luminosité et donc par voie de conséquence de la couleur. En revanche, vous aurez le temps de pouvoir composer comme il vous plaira avec beaucoup moins de contraintes. Vous pourrez par ailleurs faire preuve d’une bien plus grande créativité une fois passées les difficultés d’organisation. Si vous n’avez pas encore tenter l’expérience de réaliser des photos par mauvais temps voire sous la pluie, j’espère que cet article vous aura motivé pour tenter l’expérience. Vous trouverez des exemples de photographies réalisées par temps de pluie en consultant les galeries de photos : Intima natura et les Contrastes du lac du Bourget.

9 vues0 commentaire